Expérience web 2D

Dans le cadre d’une collaboration entre d’une part le SIRIS et d’autre part Gobelins, l’École de l’image, une équipe de 5 étudiantes a travaillé durant le printemps 2019 sur un projet de « jeu sérieux » se déroulant entre le XIIIème et le XXème siècle sur le site de la Sorbonne. Ce « jeu sérieux » construit autour de la personnalité du Cardinal de Richelieu, a pour intrigue l’histoire mouvementée de son crâne perdu à la révolution puis retrouvé et désormais bien en place dans son mausolée dans la Chapelle Sainte-Ursule.

Le projet

Description par les étudiantes :

Bienvenue en Sorbonne !

Célèbre institution culturelle à l’architecture complexe, la Sorbonne compte près de 800 ans d’histoire.

Pour autant, une grande partie de son patrimoine s’est inévitablement perdue au fil des siècles. Des légendes aux faits historiques, nombre de ses intrigues ont été oubliées…

Alors, aujourd’hui, que savons-nous véritablement de ses secrets ?

1253 : Il était une fois en Sorbonne vous propose de revivre les histoires insolites de cette université singulière, par laquelle les plus fameux personnages de l’Histoire de France sont passés.


Richelieu, Marie Curie, Napoléon… quels rôles ont joué ces grands noms qui demeurent gravés dans les murs de l’ancien collège ?

Avertis de leur impact sur l’Histoire, auraient-ils pu décider d’agir autrement ?

Cinq étudiantes en Design et Management de l’Innovation Interactive à Gobelins, l’École de l’Image, ont tenté de répondre à ces questions…

Teaser

Teaser du projet de fin d’études des cinq étudiantes pour l’obtention de leur diplôme de Mastère Design et Management de l’Innovation Interactive à Gobelins, l’École de l’Image.

L’équipe et leurs sites :

Alicia Baudry
Chef de projet Scénariste
Linkedin
Portfolio
Mélina Guyon
Lead Developer
Linkedin
Tatiana Jacques
Developer
Solenne Relisieux
Designer
Linkedin
Hélène Starck
Illustratrice
Linkedin
Instagram

Journées Européennes du Patrimoine 2019

Projet présenté lors des Journées Européennes du Patrimoine 2019 en Sorbonne.